Defend Europ, le navire de nos naufrages

Defend Europe. L’équipée maudite

Singulier anglicisme. User de la langue impériale lorsque l’on sollicite le replis le plus aigre. D’avance l’on reconnaît le quantique de l’affaire. Oui lorsque l’on se meut dans l’infiniment petit du cortex faf ¹, les quelques communs qui encore habitent notre postérité, tels la solidarité, l’empathie, l’entraide, disparaissent et laissent place à autre chose.

Qu’est-ce cela.

C-Star, décidément l’on ne sortira pas de la praxis linguistique. C-Star, navire de quarante mètres, naviguant sous pavillon…djiboutien. Capitaine et équipage professionnel, augmenté de douze faf, nervis délirants d’une cause obscène. Le projet? «démasquer les ONG, oblitérer la narration quant aux aides humanitaires et bloquer l’arrivée de migrants en Italie».

Par crowdfounding, les groupuscules faf responsables de l’affaire ont réunis le pécule nécessaire à affréter chalutier et équipage. Le Bateau à gagné le large en direction de la Libye pour une première mission de dix jours. Après une rapide étape logistique à Tunis, la C-Star se dirigera en direction des côtes libyennes pour y: «observer, dénoncer et faire cesser les complicités ONG-Contrebandiers». (lire Passeurs).

Le projet mené par une petite clique de faf issus de France, Allemagne et Italie, postule de se répliquer ou à tout le moins de dépasser l’endurance annoncée. Appuyée par une cohorte d’anonyme donateurs, estimée à mille deux-cent entités.

Où va-t’on?

Les déments s’en vont en Mer Méditerranée. On l’a compris. Mais nous. Notre espèce. Notre condition et nos aspirations. Qu’en est-il. Quelles combinaisons méphitiques conduisent une poignée d’humains à procéder ainsi. Tant et tant d’effort pour détruire des pairs.

Et ces soutiens. Mille deux-cent. Anonymes éminences grises qui agissent par contumace, en y léguant la chair a canon, leur pairs également. Comment en est-on arriver là. Certes l’on reconnaît qu’en tout temps les crasses caciques n’ont souhaité que la misère d’aucun pour y cultiver leurs opulences.

Mais ces petits gars là. Certainement manipulés, probablement vaguement stipendié, secrètement par on ne sait qui. Effluves de false flag² et de petit coup médiatique de propagande à l’horizon.

Non. Cette effervescence ponctuelle, petite saillie sans lendemain; de l’ordre de la pompe virile n’a aucun intérêt en sois. Par contre cela interroge sur la production de sens dont nous sommes incapables. Et des plans qui se trament en nos défaveurs et au secret. A perdre nos vies à en détruire d’autres. Qu’est-ce que l’existence si autrui n’est lisible que par le contour de l’ennemi.

«L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui! J’en ris encore.» énonçait Pierre Desproges.

«Notre niveau de civilisation est désastreux. Nos régressions confinent à la culture de l’ennemi».³

La Réflexion cède à la Pulsion. Nous ne sommes guère plus capable de métaboliser les sollicitations qui nous assiègent. Vitesse émotive et pression sociétale. Conjointement de ne trouver du confort que dans le groupe, du moins dans sa faconde grégaire, et l’hyper-connectivité avatar indépassable de l’introspection et de l’autonomie de pensée. L’ opinion publique n’est plus que le tableau de bord de quelques bandes oligarchiques, népotiques, ploutocratiques égotiques aux commandes.

George Orwell nous l’annonçait. L’on cultive l’ennemi pour déporter notre attention de l’essentiel. On l’observait à l’échelle des pays et des zones géostratégiques à fort enjeux financiers. Mais avec l’avènement du village mondial; celui qui enserre les humains et libère les capitaux. Le paradigme est devenue mondial.

Nous sommes désormais assiégé.e.s et encerclé..e.s Et tant que l’on déterminera nos positions et nos mouvements selon ces combinaisons assignées, que l’on consentira à reproduire ces critères à toutes échelles, l’on consacrera le règne de la domination, de la terreur et de l’affrontement perpétuel. Réfléchissons à qui profite le crime. Agissons en pleine conscience et en totale autonomie. Allez.

Commençons par comprendre que nous ne sommes propriétaire de rien. Que notre ici est façonné de leur là-bas, et inversement. Que nous ne savons rien de ce qui nous attends. Mais que l’on sait que l’on peut au moins diminuer les souffrances et se rendre disponible un peu, pour alléger le poids commun de nos consciences durement touchées.

Et surtout que, le nœud gordien qu’il faut trancher…le voici: «Pas de lutte entre les peuples, pas de paix entre les classes!». Ni patries ni patrons. Ni chefs, ni sauveurs suprêmes. Solidarité Autogestion et Anarchie.

LibrAdio

P.S. Les noms des groupuscules et protagonistes du pire ne sont point cités ici malgré le fait qu’ils soient connus. Ceci pour en limiter les propagations.

Notes:

¹ Faf- acronyme de «France aux français» désigne un militant d’extrême droite.
² False flag- fausse bannière ou faux pavillon. Désigne une opération menée sous le signe distinctif de l’ennemi en vue de la lui attribuer.
³Vittorino Andreoli: Psychiatre. “Livello di civiltà disastroso, regrediti alla cultura del nemico”.

Sources:

Agi.it [agence journalistique Italie]
http://www.agi.it/cronaca/2017/07/15/news/parte_c-star_la_nave_nera_contro_le_ong_nel_mediterraneo-1958942/

TPI News [web-journal d’information. It]
http://www.tpi.it/mondo/africa-e-medio-oriente/libia/nave-destra-sbarchi-migranti/#

Libération du 13 juillet 2017
http://www.liberation.fr/france/2017/07/13/defend-europe-la-nauseabonde-peche-aux-migrants-des-identitaires_1583735

Données techniques et position du bateau.
https://www.vesselfinder.com/fr/vessels/C-STAR-IMO-7392854-MMSI-621819012

Agezia SIR [Agence de presse catholique. It]
https://agensir.it/italia/2016/07/14/lo-psichiatra-vittorino-andreoli-livello-di-civilta-disastroso-regrediti-alla-cultura-del-nemico/

Poésie du retournement du monde

L’acte poétique peut-il contrefaire le monde. Est-ce le vers ou la prose des éléments du retournement de la praxis.

Quelles corrélations et causalités mènent des mots bien sentis à l’extinction de la pusillanimité? Ces mots puissent-ils abattre l’impunité des palais et charger les charrettes des bons outils…

L’on te convie à ces questionnements ensemble; esseulé.e.s, inopérant.e.s l’on errerait en rond. Alors que le plus grand nombre contiendrait la fin des haricots. Méchantes fèves hypertrophiées et opulentes dont les filaments enserrent nos postérités.

Venons-en aux faits. Poétiques. Concrets. Lundi de 18h30 à 20h30 Almacén, 6, r. des Grottes, près la Gare Cornavin à Genève. Allez on s’y jette un godet à la santé du vieux monde défait.

Terres Sauvages

La première rencontre artistique pour le projet: « Rencontres impromptues en Terre Sauvage des Grottes » aura lieu lundi 19 juin de 18h30 à 20h30 à l’Almacèn, r. des Grottes 6 [PLAN].
On vous attend nombreux-ses !!

N’hésitez pas à inviter vos pote.sse.s, voisin.e.s, cousin.e.s intéressé.e.s à venir s’essayer au théâtre, à l’écriture, … sous l’impulsion de Latifa Djerbi, comédienne, metteur en scène, écrivaine.

A lundi !
C.

Diverses rumeurs concordantes et fiables nous apprennent que le quartier des Grottes va être soumis prochainement à une rude épreuve .

En effet, une personne de type méditerranéen très accentué par une chevelure noire abondante , a été mise sous surveillance pour ses allées et venues pour le moins bizarres dans le quartier des grottes .

Elle n’agirait pas seule et aurait des complices dans le quartier. Leur objectif; faire des rencontres impromptues , des mélanges improbables, rassembler une petite tribu de bénévoles des jeunes, des vieux, de toutes les couleurs ….afin de perpétrer des actes poétiques radicaux dans le quartier vers la mi-octobre dans le cadre de la Fête du théâtre 2017. »

Si certaines personnes souhaitent se joindre à cette tribu improbable, une séance de rencontres artistique aura lieu le 19 Juin à l’Almacèn de 18h30 à 20h30 Contact: cielesfaiseursdereves@bluewin.ch

Dehors!


Happé.e.s par la brise. Et le vent emporte tout. L’esprit d’abord les corps ensuite. Les vents apportent également l’alarme. S’il caressent nos peines, il se peut qu’ils en annoncent de nouvelles ou leur contraire. Le vent qui ne se voit pas s’entend, se ressent et s’écoute à la ronde.

Les prés sont à reconquérir aussi. Quelques graines ensemencées, les ensauvagement de la nature reconduits. A chaque visite un petit assaut au béton, aux murs, à leurs anfractuosités.

Délassements et séditions douces. La Biblio aux herbages t’y invite dimanche 28.05.2017 dès 14h. Le point de rencontre devant l’entrée d’icelle, 5 rue des amis aux Grottes, pour se rendre à pied à Beaulieu près du verger et de la table de ping-pong.

Quelques brochures et jeux saupoudreront les discussions autour de la Biblio, de soirées de soutien, d’une gazette des Grottes à créer, de lectures matinales en projet et moult encore.

Viens-y avec ton goûter par exemple ou comment. Sois le bienvenu.e.s. D’ici là deux liens utiles. Fiche pratique de Guérilla Jardinière et video courte (youtoube) fabrication des bombes à graines.

WikiContrib

Dimanche 14.05.2017 A l’aune de la nouvelle ère/aire de la Bibliothèque du Peuple. Alors que les dernières étagères jaillissent et que sous peu la collection sera présentable, sans pour autant que ne cessent les emprunts et les permanences, l’on a pu s’étendre à l’Almacén, la salle latérale.

Quelques coups de scie égoïne, et voici les cases de classification. Littérature francophone|Jeunesse, BD et pédagogies|Luttes et émancipation|Dicos, guides et curiosités|Littérature en langues étrangères.

Tout ceci reste encore à réfléchir en vue du catalogage. Bref de belles heures de lectures et discussions sans omettre les bricolages à venir. (rejoins la gangue: biblio@autistici.org).


D’ici là mensuellement, un atelier de découverte et contribution dans WIKIPEDIA.

Ce dimanche 14.05 c’est en compagnie de trois personnages expérimentés en la matière venu de Nantes, Paname et Genève. Anne, Kvardekdu et Natte à Chat wikipedien.ne.s réuni.e.s autour du Projet des sans-pagEs que l’on envisagera Wikipedia comme un outil libre, participatif et inclusif.

Accours découvrir et qui sait: contribuer à l’encyclopédie libre. La bibliothèque du Peuple ouvre dès 14h, l’atelier gratuit commence à 16h. Il suffit que tu y mène ton ordi. Tu trouves les deux visuel ci-dessous que tu puis colporter à la ronde!

5 bis rue des amis aux Grottes, face Pavillon Bleu derrière la gare Cornavin à Genève. Bienvenue à toi!

 


 


 

 

 

Contagions

Certains labeurs méritent qu’on les salue. Lorsqu’ils sont collectivement consentis, confortables, lents et qu’ils saupoudrent les moments de délassement. Quand un groupe affinitaire consent à l’effort, celui-ci doit impérativement être sous contrôle. Muselé. Contenu.

Apprendre à décider plutôt qu’à exécuter. L’on doit quitter la posture qui nous somme, qui nous oblige et nous courbe. Éviter d’atténuer les peines. Cesser d’ajouter aux activités contraintes, la force de se battre pour. Le travail et le salariat scindés. L’un, le travail pour: l’échange, la sociabilisation, l’éveil et l’adoucissement des vies. Surtout le travail-confettis prélevé sur de longes pages de désœuvrement éclairé.

Le salariat. Vielle lune. Minable propagande plurimillénaire qui a fini d’en convaincre certain.e.s : possessions, facturettes, ravitaillement, soins. Des choses dont on oublié de quelle manière ont-elles glissé dans le domaine du lucre, alors qu’elles sont certaines la simple nécessité de toutes et tous et d’autres la Chimère des caciques. L’argent dont on vénère l’accaparement, alors que nombre de peuples, invisibilisés ou moqués, n’en ont cure.

Mais si elles ont glissé, c’est la pente façonnée par la piétaille POUR les bourgeois et leur séides qui sonne le glas. Et cette pente peut être infléchie.

« (…)
Aucun humain ne restera esclave pour qu’un autre soit libre.
Aucun humain ne restera pauvre pour qu’un autre soit riche.
Toutes les armes, armées et armements, terrestres maritimes, spatiaux et spéciaux, « conventionnels », nucléaires ou technologiques et quoi encore sont confisqué.e.s. Leurs coûts immédiatement réaffecté au bonheur des gens inconditionnellement.

La sortie du salariat organisée collectivement et en douceur. Moult astuces pour s’en éloigner définitivement contiendront des pistes nouvelles à tout point de vue!

Point ne seront abolies les devises et les monnaies. Obsolètes et caduques elles continueront d’indiquer les impairs de l’ancien temps et occuperont les aliéné.es qui éviteront de s’en dissocier.
(…) »

Extrait anonyme pointé dans un ouvrage de la Bibliothèque du Peuple.
Bienvenue, tous les dimanches 14h-18h, 6 bis r. des amis, aux Grottes, face Pavillon Bleu. Genève.

biblio@autistici.org

éviscérer

D’abord décaper. Ensuite poncer. visser, serrer. Puis encore appliquer pour finir par assembler. Juxtaposer. Dimanche entre 14h et 18h, le deux avril 2017, l’équipée sauvage de la Bibliothèque multiplie les bras et foule les planches.

Est-ce l’écrin qui dessine ses contenus ou les contenus qui forgent leur écrin. Au devant de l’insoluble, quittons le doute au profit de l’acte pour l’acte. Alors, chairs et tendres soyez invité.e.s au bricolage dominical, commun, jovial et pleinement hérétique.

Joins-y ton impiété. Renverse les idoles les ogres et les tribuns. Quelques étagères qui se dressent, ce sont moult catéchismes qui s’effondrent. Le dogme infléchit, l’on y verra plus clair et l’on saura ce qu’il nous reste à faire…

Au devant des temps troubles. Alors que la meute hurle aux vielles lunes encore, les agneaux sacrificiels gisent. Et l’on désigne les autels et les bûchers. Alors. Alors par ici, à l’avantage d’un interstice, d’une brèche, d’une anfractuosité… L’on prétend ici; défier le sens de l’histoire. Au moins.

Alors à quand.

Sève

Comme un long étirement. Quelques articulations qui craquent. Un gargarisme matinal, puis la sortie de la caverne.
Voilà deux dimanches de permanences laborieuses à la Bibliothèque. Monte la sève, organique-toi!

Ne pas confondre…

Éviter le piège de l’escalade. Neutraliser la stratégie de la tension. Sortir des vieux schèmes et les vielles lunes ternes telles que: recouvrir un rapport de force. Forcer: ripostes, répliques et réactions. Contraint éternellement au coup pour coup et au temps de retard. Dépasser ces vieilles rengaines superfétatoires est un prérequis urgent.

Changer le monde c’est en changer la praxis. L’usage non conditionné que l’on en fait exige que l’on façonne des outils neufs. Se détourner de l’onde de choc, la résilier et s’extraire du dispositif qui l’accompagne.

Devenons insaisissables par essence. Dysfonctionnel.le.s et irrécupérables. L’asymétrie et le déséquilibre sont les mamelles d’un développement aux marges. Annonçons une nouvelle géographie des idées. C’est là que l’on générera pas-à-pas une réalité concrète et aux antipodes.

Les caciques et potentats ne subsistent que par leur réseaux viraux qui craquent de toutes part, qui s’étiolent, morbides et moribonds au devant de nos postérités. Penser le monde hors de leurs champs de conquête les rend immédiatement obsolètes et inopérants. Alors quoi.

Soupe Pop

La Bibliothèque du Peuple soutien et accompagne la Soupe Pop.

Dimanche 19 février 2017 dès 14h dans le parc des « Bastions » à Genève. Il te suffira d’humer les volutes végétales. Quelques bosquets derrières; le chemin vicinal t’invite à nous rejoindre. Brochures critiques, BD, atelier d’écriture.

C’est la Soupe POP, qui revient quand elle le peut distribuer chaleur humaine et victuailles chaudes. Viens-y goûter le sel de la vie, et quelques moments en proximité. Que tu souhaites t’y sustenter, y lire, écrire, parler, ou juste déambuler… BIENVENUE!